[Articlathon] Le Grand Méchant Renard -RENNER Benjamin

Aujourd’hui, on parle de renards, de loups, de poules et de cochons. Non on ne parle pas de la Ferme des animaux qui hante encore mes souvenirs de jeunesse mais du Grand Méchant Renard, un roman graphique de Benjamin Renner ! 

Vous savez, il y a un truc que j’adore et peu importe si ça fait un peu bobo, j’assume. J’adore aller dans les magasins et demander des conseils aux vendeurs, les suivre et voir s’ils ont su titiller la passion en moi. Les rapports sexuels pour les désespérés en somme. Souvent ça marche super bien ! En plus de me faire des copains partout dans Grenoble, je découvre, j’apprends. Parfois, il y a des problèmes de mésentente comme lorsque cette grognasse de la FNAC m’avait conseillé… Echo, d’Ingrid Desjours, à ce jour (haha) un de mes souvenirs de lecture les plus douloureux. Certains disent que la nuit je revois encore des passages de ce bouquin atroce devant mes yeux et que je finis en PLS à pleurer. C’est vrai. J’en avais d’ailleurs fait un article au tout début de mon site ! Ah ! Cette époque bénie où je n’étais pas encore une auteure imbue de ma personne et où je mettais en ligne d’horribles images pixelisées ! Bref je m’égare !

Nous sommes donc le 18 mars 2017 et après être allée voir ma grand mère à la maison de retraite (J’ai beau être une pétasse, j’ai un petit cœur), je décide de me caler au Domac avec un petit bouquin, histoire de profiter un peu du temps clément ! Je passe à la FNAC et demande à ce petit bout de jeune femme absolument trop adorable un conseil de lecture. J’avais repéré un merveilleux livre de Lovecraft illustré mais il était abîmé et c’était le dernier en stock, je me rabat donc sur un roman graphique (ou une BD si vous n’avez pas les chevilles qui enflent). Elle me conseille Le Grand Méchant Renard. Je la regarde mi guefi, mi sinrai et me demande si elle me fait une blague, passer de Lovecraft à une BD aux traits enfantins… Mais je décide de suivre son conseil. Est-ce que j’ai bien fait ? Bordel oui !

L’histoire est celle d’un Renard, éternel looseur qui se fait martyriser par la poule qu’il essaie de becter (Bec, poule, vous l’avez ?). Son ami le grand méchant loup lui conseille alors un plan très simple, voler des œufs, les couver et une fois libérés de leur coquille d’œuf et ayant atteint maturité, ils pourront servir de casse-dalle aux deux compères. Mais vous l’avez bien comprit, tout ne se passera pas comme prévu, parce que trois poussins qui piaillent et sont fait d’un enrobage de duvet adorable, impossible de les manger.

le_grand_mechant_renard_image1
Cette poule a tout à fait comprit qu’il fallait se DRESSER contre le PATRIARCAT

Le Grand Méchant Renard va donc s’attacher, élever les poussins comme des renards et c’est absolument trop mignon. Et pourtant, il faut y aller pour faire fondre mon cœur de pétasse.

grandmechantrenardextrait

Entièrement dessiné, colorisé et scénarisé par Benjamin Renner, le roman graphique a reçu trois récompenses en un an dont le prix de la BD FNAC ! Et ça c’est classe. On pourrait se dire de prime abord que c’est un livre pour enfant, mais il n’en est rien même si je suis persuadée qu’ils pourraient comprendre et apprécier cette histoire. En tant qu’adulte, tout une seconde lecture est possible et l’humour quant à lui est omniprésent et très juste. Pas une seule seconde l’auteur ne sollicite notre petite larme à l’œil facile en voyant de tels petits poussins. Non, ce sont de sales gosses, à la fois adorable mais aussi terriblement… Enfant quoi ! Ils courent partout, sont bruyant, ne comprennent rien et on se retrouve finalement à la place de ce Renard qui reste le personnage le plus attachant de toute la BD. Je n’ai pas envie d’en dire plus de peur de trop expliquer et de donner plus de lignes qu’il n’en faut pour savoir que VOUS devez LIRE ce bouquin si vous aimez rire, les personnages bien trouvés et que vous avez une heure à tuer, adossée à une pub pour le Big Mac, en sirotant un coca qui encrassera vos artères. J’ai apprécié ce livre, ça me conforte dans cette démarche de demander conseil et de voir sur les petites mines ravies des vendeurs que leur avis est prit au sérieux. Bref, lisez le, achetez le, il n’est pas trop cher pour ce type de qualité de papier et d’écriture et il fera plaisir à vos enfants si l’expérience ne vous a pas dégoutté de ces sacs à vomi ambulant ! Moi je vous laisse, j’ai envie de manger du poulet et je vous retrouve demain !

Vous me découvrez à peine ?
Suivez moi sur :
Facebook
Twitter

IMG_20170318_203416

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s