Super marketing pour super aliments : Comment manger sain.

Agriculture biologique, locale, sans OGM… Ces sujets sont de plus en plus relayés dans les médias. On doit manger mieux, pour soi et la planète. Mais derrière certains d’entre eux se cachent de fantastiques produits marketing. Aujourd’hui on analyse le cas des superaliments.

Manger plus sainement, nous sommes tous d’accord, c’est une de nos préoccupations premières. Apparue dans les années 90, la tendance à la consommation raisonnée, bonne pour notre corps et l’environnement est à présent incroyablement populaire et atteint toute la société. De l’allocataire au RSA souhaitant acheter meilleur à l’aide de son petit budget au PDG recherchant toujours de nouveaux produits encore plus sains et a un prix toujours plus dissuasif. Le problème c’est que dans ce sujet se regroupent nombre de notions. On veut manger des « super-aliments », bons pour notre corps, pour l’environnement et dans le plus grand respect des populations productrices de ces denrées, sans oublier notre envie de lier les produits présents dans nos assiettes avec un producteur à l’ancienne, passionné par ses carottes et ses navets. Et dans ces quelques paramètres déjà le consensus est difficile a obtenir. Alors, concentrons-nous sur quelques aliments qui nous posent cette question du « Qu’est-ce qui est plus sain ? ».

Définir les problématiques de l’alimentation saine.

Il est déjà aisé d’isoler nos grands ennemis, les graisses saturées, l’huile de palme (un désastre sanitaire et environnemental), les produits raffinés, ceux présents dans la plupart de nos plats cuisinés trouvables en grande surface. On nous vante alors la qualité de « Super-aliments ». Le terme a été recherché sur Google neuf fois plus au mois de janvier 2017 qu’au cours de l’année 2011 entière. (Données google trends)

Les balbutiements du « mieux manger »

Le pionnier de la catégorie, ce fut sans doute la baie de Goji, réputée pour stimuler le niveau d’énergie, combattre la fatigue, procurer un sentiment de bien-être et beaucoup d’autres avantages qui feraient rêver n’importe qui. L’histoire markettée la relie au massif de l’Himalaya, à ses pentes balayées par les vents du bout du monde, les Chinois l’appelleraient « le fruit du bonheur » et pourtant, vous ne le saviez peut-être pas, mais la majeure partie des baies que nous consommons en France sont produites… Dans les plaines centrales de Chine, produites à la chaîne, séchées avec des méthodes plus ou moins avouables (Ajouts de substances chimiques par exemple). Les qualités nutritives ont eu elles aussi droit à leur polémique lorsque des scientifiques avouent avoir largement surévalué les bienfaits de la jolie baie rouge consommée séchée ou en jus. Dans ce dernier format, l’apport en vitamine fluctue énormément selon le mode de conservation, la nature des baies, la qualité de celle-ci et de leur transformation. Il est donc extrêmement dur de trouver des jus de bonne qualité sur nos étals. Et d’un point de vue humain ? Si un maraîcher français peut espérer être payé de 40 à 75 euros du kilo de baies séchées, un exploitant chinois lui revendra ses baies entre 4,5 euros et 8,5 euros. Pour ne pas arranger les choses, des traces de perturbateurs endocriniens ont été retrouvées dans les baies provenant de ces provinces chinoises. 
En substance, il faut choisir ses baies de Goji siglées AB, ne pas les acheter sur les marchés chinois ou sur Ebay par exemple. Les baies achetées en vrac sont également à proscrire, leurs qualités nutritives et gustatives sont fortement diminuées par l’oxydation en présence de l’air. Et surtout, il ne faut pas attendre que cette petite baie rouge et appétissante nous transforme en super-humains. Les acides aminés ainsi que les vitamines présentes dans le produit final sont bien moindres que celles annoncées, mais ont le mérite d’offrir une alternative grignotage bien plus saine que des crackers ou des barres de céréales par exemple.

goji
C’est en août 2006 que les premières recherches internet sur les baies de Goji sont comptabilisées

Le quinoa : le scandale de la surestimation d’un aliment.

Autre parangon de « Healthy food » (Nourriture saine), le Quinoa est lui aussi sujet à controverse.  Pourtant, le site Sante plus mag n’hésite pas à annoncer « Quinoa, l’aliment le plus sain de tous les temps ». Aucune raison de s’inquiéter alors ? Pas si sûr !

quinoa
Quinoa, santé plus mag et choix d’informations à communiquer

D’un point de vue humain, la culture du Quinoa est un désastre. L’envolée des prix de la graine, sèche est telle que les peuples se nourrissant en grande partie de Quinoa n’ont plus les moyens de se l’offrir. Le prix d’un kilo de Quinoa en Bolivie coûte environ 3,40 euros alors qu’un sac de riz, 0,70 euro ! La demande est telle que même les agriculteurs s’occupant de faire pousser au soleil nos graines dorées se retrouvent à devoir modifier leur alimentation. María Julia Cabrerizo, nutritionniste dans un hôpital bolivien s’alarme. Bien que la malnutrition a baissé dans ce pays grâce aux avancées sociales et de prise en charge, des études ont montré une augmentation de la malnutrition chronique chez les jeunes enfants.  Côté nutritionnel, le Quinoa semble quant à lui être une bonne alternative aux graines comme le riz blanc. En effet, pour 100gr de graines crues, le riz apporte 8 gr de protéines face à un peu plus de 12 pour le Quinoa. Par contre, le bas blesse lorsqu’il s’agit des glucides et des lipides, bien souvent délaissés par les consommateurs et pourtant source d’énergie et de satiété, sont largement moindres chez le Quinoa. 68 gr pour la graine aztèque et 77 gr de glucides pour le riz. Le Quinoa est donc conseillé pour les personnes en manque de protéines, comme les végétariens, mais son image de marque provient également des régimes à la mode, propulsant les protéines comme des indicateurs de minceur et les lipides comme ennemi public numéro un. Faut-il rappeler que les lipides, consommées raisonnablement sont essentielles à la santé, la même santé que nous cherchons tous à atteindre. Il faut alors aller chercher du côté des graines complètes, en effet l’enveloppe du riz qui, conservée donne le riz brun apporte une grande source de fibres et de vitamine en plus d’une satiété plus importante.

fuck-quinoa
« Au diable le Quinoa, j’ai du gâteau ! »

Le constat est fait. Et maintenant ?

Il faut avouer que ces super aliments sont tentants, marketing aidant, on nous ressort chaque année une nouvelle super graine, aux bienfaits incroyables, cultivés depuis des millénaires par un peuple lointain aux traditions mêlées de mysticisme. Ça fait rêver. Qui ne s’est pas senti fatigué en hiver ? Stressé par notre rythme de vie ? On croit tous pouvoir régler ces problèmes grâce à une alimentation plus saine, et c’est en partie vrai. Une alimentation saine ne suppose pas de trouver à l’autre bout du monde des nouveautés en supposant que les produits à notre disposition sont mauvais pour notre corps. Il suffit de plusieurs « règles » de bon sens :

– Acheter à un producteur local, si possible bio
– Toujours regarder la provenance d’un aliment, s’il vient de trop loin, les bienfaits pour le corps sont compensés par la terrible empreinte carbone laissée sur l’environnement.
– Se renseigner sur les labels qui garantissent la provenance ou la composition d’un aliment
– Éviter le plus possible de choisir des plats « tout fait » qui en plus de n’être que très peu appétissants sont souvent bourrés d’additifs : Sel, graisses inutiles, conservateurs.
– Se retourner sur les produits bien de chez nous qui contiennent déjà d’incroyables vertus : la pomme et l’orange par exemple contiennent autant de vitamines que la baie de goji ! Et si vous les choisissez locales et bio, aucun risque pour l’environnement et pour son corps.

Sources

Pour vous aider à calculer l’impact écologique de votre recette et vous aider à préférer un aliment à un autre, un site a été mis en place, très facile d’utilisation.

Aller plus loin :
Article en anglais « Are the hipsters hijacking your health ? »
L’article de l’express sur la production de Goji
Super aliments = Super arnaques ?
Conseil d’achat de baies de Goji

Vous me découvrez à peine ?
Suivez-moi sur :
Facebook
Twitter

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s