[Cinéma] J’ai réservé une place dans le Dernier train pour Pusan

On marie mes deux passions, les zombies et les films Coréens. Je suis allée voir Dernier train pour Pusan et on a volé mon vélo. Je vous donne mon avis. Pour le film.

093948.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
« Pour rester en vie, montez à bord. » Ou pas.

L’histoire est celle de Seok-Woo, un gestionnaire d’action empétré dans son travail au détriment de sa famille. Il vit avec sa mère et sa fille, Su-An qui veut absolument rejoindre sa Maman, à Pusan. Seok-Woo l’accompagne dans ce train, départ à 5h30 et dans la gare, tout commence à dégénérer. Dans le KTX, une femme débarque et sème la panique en attaquant les passagers.

094795
Un fou, une groupie, une femme enceinte et une gamine. Géniale l’équipe.

Vous l’aurez comprit à son histoire « tendance », il s’agit là d’un film de Zombie et je dois avouer que c’est ce qui m’a conduit au cinéma. Alors, qu’en dire ? Sur la forme, peu d’originalité, les scènes d’action sont rythmée d’une musique agressive, les moments émouvants sont bercés par des airs de violons et de clochette aigus. Ce n’est pas dans le domaine de la bande originale qu’il faut chercher l’attrait mais dans les angles de caméra souvent audacieuses, les quelques références au cinéma glissées par-ci et par là et la maîtrise quasi parfaite des effets spéciaux. Ici pas de sang à outrance. Les passages se font attaquer à la carotide ? Un petit jet d’hémoglobine et on en parle plus. On est loin de la tendance actuelle à toujours plus de rouge sur les vêtements, j’ai beaucoup aimé ce point. L’aspect angoissant du film se retrouve aussi parfaitement dans les choix de lieux de l’intrigue. On passe d’un train étroit, bondé de zombies à une gare immense et vide, c’est très bien agencé, ainsi que les passages dans les « tunnels » qui nous donnent l’occasion de prendre une bouffée d’air, rapidement étouffée par l’angoisse de faire un bruit de peur d’attirer tout les zombies. L’originalité se trouve aussi dans les codes donnés aux zombies. Par exemple, c’est une sorte de convention, les zombies sont bêtes, grabataires et lents. Ici, ce n’est pas le cas, on serait plutôt en face d’un cas de possession, articulations qui craquent dans tous les sens, mouvements erratiques et saccadés renforcent la peur.

dernier-train-pour-busan-trailer-961296
Les acteurs jouant les zombies sont juste INCROYABLES

Après je vous arrête, le film, dans sa globalité n’est pas un film d’horreur mais un film catastrophe. J’ai adoré l’action arrivée rapidement dans le film, comme si le plus important n’était pas l’état des personnages avant le film (quasiment pas de background) mais plus leur évolution au fil de celui ci.

Petit avoeu, j’étais aussi allée voir le film pour son acteur principal, Gong Yoo, que je trouve particulièrement bon pour un Coréen. Oula, pas de racisme ici, je fais référence aux acteurs Coréens jouant dans des dramas, ces télénovélas du pays du matin calme. Les acteurs sont souvent mannequin, chanteurs et on ne peut pas exceller dans tout. Certes Gong Yoo a joué dans nombre de dramas (Notamment First Shop of Coffee prince qui a lui seul justifie toutes ces heures passées à regarder des Dramas fades) mais il convainc parfaitement dans son rôle de père un peu perdu qui tente de renouer avec sa fille. Un rôle attendu et légèrement cliché, mais on ne peut pas résister longtemps en le voyant galérer à savoir quoi faire pour sa petite fille. Sans vous révéler la fin, la scène de fin dans le train a arraché mon petit coeur et en a fait du hachis. Bref, j’ai beaucoup aimé, un film qui n’est, certes, pas original mais qui est un très bon divertissement !

facebook_event_991704580944877

 

PS : Encore des doutes ? Sa Moyenne Allo Ciné est excellente ! 

Publicités

2 réflexions sur “[Cinéma] J’ai réservé une place dans le Dernier train pour Pusan

  1. Grosse bonne surprise pour ma part également 😉
    Le fait que ça se passe dans un train est générateur d’une grosse tension et, contrairement aux films américains du genre où l’on sait à peu près qui va vivre et mourir dès le début du film, là on est quand même surpris par l’enchaînement des situations… Lorsque la femme enceinte a le réflexe de dissimuler la vitre à grandes vagues d’eau et de papier journal, c’est tellement simple comme idée que ça rend le tout encore plus crédible… Et c’est comme ça qu’on peut vraiment avoir peur. Mention spéciale pour la traversée du wagon des joueurs de base-ball. J’ai agrippé les accoudoirs de mon siège tout le long, ahah ^^

    J'aime

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s