100% pur Charabica – Test du NekoCafé made in Gre

Les cafés à chat, c’est tendance. Deux ont ouvert ou vont ouvrir leurs portes dans notre belle ville Grenobloise. Je n’ai pas eu la chance d’aller au Neko Café, alors soit, je suis allée au Charabica Coffee. 

13339480_1144185238966959_8328704168948709976_n

Il n’y a pas pire ni meilleure créature en ce monde que les chats. Une philosophe contemporaine bien inspirée disait ça, en fumant une clope devant le Charabica Coffee au plus chaud de ce mois de Juillet.

Ouvert le 20 Juillet après une campagne KissKissBankbank de 3000 euros pour se lancer, le Charabica Coffee est le premier sur Grenoble, devançant d’un mois l’ouverture du deuxième (mais nous en reparlerons sûrement). Le décor à l’intérieur est assez éclectique même s’il se veut japonisant et contemporain. Petite anecdote : Je ne comprenais pas l’emploi de sièges en plastique de jardin, assez confortable tout de même, puis en retournant à la fin du mois chez ma mère, j’ai compris. Le chat est une créature destructrice car celui de la daronne avait tout simplement massacré le beau canapé.

Sur la table, des livres en rapports avec ces créatures démoniaques que sont les chats. Point de necronomicon, mais des mangas, des livres sur l’élevage de chats… Nous étions deux et avions prit chacune une boisson, un thé Kusmi pour Madame, un café expresso pour moi. Les cupcakes et gâteaux du salon sont confectionnés par Cake Shop, premier sur le cake design à Grenoble et gage de bonne qualité s’il en est. Dommage que le thé ne soit pas un peu plus original que du Kusmi bon, certes, mais que l’on peut trouver aux galeries, à monop, à simply et ainsi de suite. Les prix sont raisonnables, 1euro50 l’expresso, sachant tout de même qu’on paie la nourriture des félins et leur entretien. D’autres coins de Grenoble font des cafés à 2 euros et tout ce qu’on entretien c’est le compte du proprio et son large tour de taille. Le café es très très dur à boire. J’ai passé un brevet de Barista, vous le savez, qui me permet de connaitre les goûts qu’un café devrait délivrer. Là, seule l’amertume et le café sur-extrait m’ont sauté en bouche. Mais quelque part c’est normal, un bon café sur Grenoble c’est aussi rare que des paroles bienveillantes dans la bouche de Zemmour.

Mais quid des chats ? Alors il y a là du positif comme du négatif. Les chats sont adorables, joueurs, taquins et se laisse facilement caresser. Il est important de préciser qu’ils sont tous libres à l’adoption grâce au lien qu’entretien l’établissement avec Cosa Animalia, association pour le droit des animaux et par extension, de protection des chats. Des jouets sont mis à disposition pour titiller les félins et tenter de les rendre aussi dingues que nous.

20160729_180126.jpg
Mauvais point et je trouve ça important de le dire : Impossible de trouver une charte garantissant le bien être des animaux. Ce qui devrait être un impératif est manquant et ce n’est pas un oubli car le parti est clairement prit sur la page du Kisskissbankbank :

« Il ne sera donc pas interdit de prendre un chat sur soi ou le caresser durant son sommeil. »

Et pourquoi ?

« Nous n’aimons pas parler de règles dans la mesure ou nous estimons que toute personne intéressée par ce concept comprend ce qui est faisable ou non avec un chat. »

Je suis sûre que les incidents doivent représenter une minime proportion de clients, nous n’avons vu là bas que des couples ou des femmes entre amies qui discutaient sans s’en prendre aux chats. Pourtant, je pense que pour le calme et le bien être des chats, on ne doit pas tout permettre au client. Un chat qui dort est un chat qui dort, nous ne sommes pas dans un spectacle où les chats seraient de vulgaires gogo, dansant devant les regard avides des clients qui espèrent bien en avoir pour leur argent. Je ne vais pas personnellement dans ce genre de café pour toucher, tripoter, grattouiller du chat, j’y vais pour m’apaiser, pour savourer un café, acide, en compagnie des plus majestueux satyres de ce monde.

Parlons de l’équipe maintenant avec le grand Jérémie, ami des chats et titulaire d’un CCAD option chat (Certificat de capacité pour les personnes exerçant des activités liées aux animaux de compagnie et domestiques) et Ophélie, serveuse gérante de la partie salle. Les deux sont plutôt touchant dans leur envie de bien faire et leur application. Par exemple, on nous sert nos cafés sur des assiettes en ardoise, sur lesquels sont posées des petites serviettes pliées et une cuillère. Ca parait tout bête mais j’ai regardé que c’était comme ça pour toute boisson et toute pâtisserie. Beaucoup de salons à Grenoble refusent d’utiliser les ardoise à cause d’un entretien compliqué. On sent ici que le bien être du client et l’envie de laisser un souvenir radieux du café sont deux énormes préoccupations pour les gérants. Seul petit bémol, ils parlent très doucement et donnent l’impression de s’excuser d’être là, un brin timide, j’espère qu’ils sauront se relaxer et s’habituer, comme les chats, à la présence des clients.

20160729_180559
Le visage félin de la tristesse.

Mon avis, est-ce qu’il faut y aller : Bien sûr !

Pourquoi : Pour soutenir les deux jeunes dans la création de leur bar, pour voir des chats bon dieu, et pour pouvoir découvrir un concept qui va prendre de l’ampleur ! En plus, fans de Cupcake, voici l’occasion de manger ceux de Cake Shop en dehors de leur salon de thé angoissant !

Aller les voir :

Charabica Café
8 Cours Berriat
38000 Grenoble

Les contacter 

 

 

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s