Ni fig, ni raisin.

Un titre mystérieux et au jeu de mot aussi inspiré que le prochain Assassin’s Creed, que cache donc ce site de financement collaboratif ?

fig

Financement participatif, financement collaboratif, crowdfunding etc. Ces mots, on les entends partout en ce moment et ça fait très bien, c’est la nouvelle tendance hype depuis quelques années. Bien sûr, les jeux vidéos s’y sont déjà mis avec le très populaire Kickstarter. Son poulain, sa bête de concours ? Shenmue III que les fans attendaient et qui fût le jeu le plus supporté l’an dernier. (Je reparlerai sans doute du jeu ultérieurement, tant il est attendu.) Face au Goliath déjà bien installé qui génère des millions depuis 2009, un petit nouveau dans la course, j’ai nommé Fig.

Un peu plus confidentiel, le petit nouveau s’axe sur des jeux plus « old-school » avec sa dose de point’n’click et de jeux de simulation. Consortium : The Tower par exemple propose un FPS solo permettant de simuler une vie dans l’espace avec ses aléas, ses combats et sa recherche de ressource. Un gameplay qui marche bien en ce moment et c’est sans surprise que le jeu à atteint son objectif de financement.

Fig propose également dans son catalogue de financer le prochain Psychonauts. Ce jeu iconique des années 90 revient dans une version optimisée pour le Playstation VR dont je parlais rapidement dans l’article précédent. Les fans de la première heure ont été au rendez-vous, le financement a été un réel succès, atteignant 3 829 024 dollars soit 116% du budget demandé. Un projet porté par Tim Schaffer, à qui on doit entre autres Monkey Island 2, Day of the Tentacles et qui sera en live lors de la Master Class Jeux vidéos (dont toutes les places ont été vendues mais que l’on pourra observer en live sur internet).

psycho

Fig diffère des autres plateformes de crowdfunding par la possibilité d’investir réellement dans les jeux. En plus des habituelles contreparties proposées, il est possible d’obtenir des retours sur investissement si le jeu est un succès. Une façon de plus de s’impliquer dans le développement de celui-ci. L’initiative est bonne mais le catalogue reste encore à ce jour un peu restreint, gageons que dans l’avenir, il sera plus étoffé et proposera encore plus de chevaux sur lesquels miser son maigre RSA.

 

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s