Jamais sur TripAdvisor – Bates Motel [US]

Bates Motel, le nom de série qui tourne en ce moment. Mais de là à prendre une chambre… Voyons ça !

dincrou-bates-motel

Je n’arrête plus mes test Netflix, à tel point que vous allez penser que je suis sponsorisée (Si seulement!)

L’histoire est simple et pourtant curieuse. Connaissez-vous Norman Bates ? Mais si, bien sûr que vous le connaissez, il s’agit du tueur au couteau de la mythique scène de la douche de Psychose. Le personnage d’Alfred Hitchcock est ici revu dans son enfance, entouré de sa possessive mère Norma Bates qui achète un Motel dans une petite ville américaine pour repartir de zéro après le décès de son mari. Mais comment repartir d’un bon pied avec un jeune homme perturbé et amateur de taxidermie, tueur à ses heures perdues et qui voue à sa mère une admiration malsaine ? Vient s’ajouter à la famille Dylan, le beau frère de Norman qui découvre que White Pine n’est peut-être pas la bourgade tranquille que tout le monde veut bien faire croire ?

bates-motel

Toute la première saison s’articule autour d’un sinistre trafic d’être humain, de la poursuite de Norma pour atteindre son leitmotiv, une vie simple. Mais pas facile de trouver son bonheur dans le calme lorsqu’on est une névrosée accro au désespoir. Gravite autour de tout ça nombre de sous-intrigues passionnantes, la rencontre de Norman avec trois femmes radicalement différentes, le meurtre de l’ancien propriétaire des lieux ou encore le commerce illicite qui fait vivre la ville. Et dire que c’est passionnant serait un mot faible. J’ai gobé toute la première saison en trois jours, ce qui, pour moi, un miracle sachant la montagne de travail qui me regardait à ce moment là. On se prend d’affection pour Norman, Norma, Dylan et tous leurs amis, les personnages sont riches et complexes. On a le droit à de beaux retournements de situation, parfaitement orchestrés.

D’un point de vue graphique les décors sont beaux, le mix entre les clins d’oeil « fifties » au film d’origine sont très bien choisis. Norma évolue dans de belles robes rétro, les voitures vintages font baver et son se surprend à voir un portable next gen entre les mains de Norman par exemple. Le pari de mélanger les deux est réussi, bravo !

Petit bémol, la seconde saison piétine un peu dans ses intrigues, trop petites et trop nombreuses, pas assez consistantes comparées à celles de la première saison. Mais ne serait-ce que pour la patte graphique, l’angoisse sous-jacente et les personnages fouillés et crédibles, je vous conseille la série !

bates-motel-cast-season-2

Netflix – A partir de 8 euros par mois.

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s