Article – La belle France unie.

On nous avait déjà fait le coup pour Charlie Hebdo. Ceux qui crachaient sur le magazine étaient les premiers à déposer une gerbe de fleurs devant les locaux du journal. Peu après, on les retrouvait à la télévision, sur France 2, ou 3, ou M6, de toute façon, tout le monde en parlait. « On se révolte ! On a attaqué notre liberté ! la France est unie ! ». Voilà un beau message
Quelques six mois plus tard, après une vague de débat, l’unité et la révolte sont retombées.

On crache sur ces médecins qui font la grève, on insulte cette SNCF qui fait payer son billet 90 euros et qui arrive quand même à avoir du retard, on gueule sur ces élites qui « piquent tout l’argent » et finalement, on en veut aux policier de simplement faire leur travail lorsqu’ils nous foutent un PV sur l’A80. En fait rien n’a changé. La France est finalement un pays d’individualistes.
Puis la belle mascarade recommence lors de ces tragiques incidents de ce vendredi 13. Tout le monde pleure, on affirme qu’envers et contre tout on est fort, que ce n’est pas une poignée de terroristes qui vont nous faire peur, qu’on va se battre pour notre liberté mais lorsqu’une alerte retentit, tout le monde se carapate. Un gigantesque mouvement de foule, tout le monde se marche dessus, plus rien à foutre de cette unité d’opérette, c’est chacun pour soi et les CRS pour tous.

#résistance
Eh bien moi j’en ai assez. Non je ne suis pas un monstre, oui, j’ai profondément été touchée, qui ne le serait pas, oui je suis restée une partie de la nuit branchée sur BFM TV priant pour un bilan de pertes humaines léger mais non, je ne mettrais pas sur facebook votre drapeau français comme photo de profil. Cette France sur laquelle on a craché, je l’ai toujours aimée. Il y a un mois, revendiquer le fait d’aimer être français équivalait à montrer en pleine rue sa carte du FN, maintenant, c’est un acte « militant ». L’ADN français fait partie de moi, j’aime le fromage, le vin, le pain, la fausse idée romantique qu’on se fait de Paris et même l’accent ridicule qu’on prends en parlant anglais. Mais non, je ne me joindrait à aucune manifestation ridicule en clamant que je suis une résistante. S’affirmer et être révolté, ça ne dépends pas d’un statut facebook, d’un partage de photo, d’une minute de silence ou de simplement sortir avec ses potes en se galvanisant d’une prétendue rébellion. Non, ça c’est juste normal. Si vous voulez vous révolter, passez la nuit à écouter des débats, réalisez quels sont les enjeux d’un tel conflit. Avant de hurler qu’il faut surveiller plus encore les « individus classés S », comprenez que pour une écoute d’une heure demande trois de rendu, que 18 policiers sont nécessaire à la surveillance d’une personne par jour. Croyez vous que l’état peut se permettre un tel investissement ?
Ce n’est qu’un exemple, je n’invite pas à être fataliste, juste à se calmer, à regarder ce qu’on est en train de dire, de faire, et se réfugier dans la modération. Rappelons nous que de se positionner à l’inverse de ces terroristes ne fera pas de nous des héros mais d’autres extrémistes encore. Et vous vous étiez-vous indigné lorsque des attentats frappaient la Syrie ? Là bas c’est chaque jour, un bilan autrement plus meurtrier en qu’en France et je n’oserais pas poser la terrible question « Pourquoi les vies occidentales perdues choquent plus que celles de l’orient ? »

Ainsi je me pose, oui j’ai été atteinte, oui, si j’habitais à Paris j’aurais peur, oui, je compte sortir, non comme un acte militant mais comme une habitude. Ma question est alors celle-ci. A mon échelle de petite grenobloise à peine insérée dans le modèle français, comment puis-je être utile ?

Petite pensée de la fin :

Traduction d'un Meme si révélateur

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s