Article : Ecran de fumée sur Grenoble / Les Antennes

Retrouvez ci-dessous un court article pour les Antennes à propos des nouveaux cendriers de recyclage installés à Grenoble.

Moi ? Accro ?

Je suis fumeuse, volontaire pour une douce addiction mortelle au bâtonnet incandescent. Rien que ça. Je vois chaque jour mes congénères zombies nicotinés satisfaire leur pulsion dans la rue. Une bouffée, deux, trois, dix, puis ils écrasent le mégot comme envahis par la culpabilité. Le drame se produit, ils le jettent par terre.Voilà pourquoi, entre autre, les fumeurs sont mal perçus. On aura beau mettre des cendriers partout dans la ville, si un fumeur a la flemme de se déplacer jusqu’à la poubelle, il a la flemme point. Comment motiver les citoyens à prendre à cœur la propreté de la voirie ? Bonne idée que celle de jouer sur la corde écolo.

Avouons qu’un mégot, on ne sait jamais dans quelle poubelle de recyclage ça se met. Plastique ? Compost (après tout, on la rêve bio et naturelle notre addiction) ? Métaux ? Mais tout ça, c’était avant Mars 2015 et l’installation de 15 cendriers de recyclage dans les rues de Grenoble. Le centre ville est maintenant garni de longs cendriers cylindriques dans lequel on peut calmer notre culpabilité de fumeurs. Les mégots sont dorénavant triés, stockés puis conduits vers l’eldorado du recyclage, la Lozère. C’est là-bas que les reliquats de cigarettes sont confiés à l’entreprise TerraCycle. Que deviennent nos chers mégots alors ? Je suis allée chercher leur périple sur internet, ils se transforment en plaques de plastiques pour la construction par exemple (pas encore vendues en France) et tout plein d’autre choses à venir.

Recyclage de Terracycle

Mais, impossible d’obtenir le coût exact d’une telle manœuvre, on nous assène de chiffres hallucinants : Un mégot entrainerait un surcoût pour la collectivité (J’ai enquêté sur internet ), mettrait 12 ans à se dégrader et correspond à 500l d’eau impropre à la consommation. Voyons le bon coté des choses : on ne changera pas la face du monde en recyclant nos mégots, mais c’est un premier pas. Gageons que de moins en moins de mégots constelleront les rues de notre ville si d’autres cendriers sont placés et entretenus. (des dégradations ont déjà été constatées notamment sur celui se trouvant en face de la Fnac). On titille une fois de plus la fibre « bonne conscience écolo », superbe prétexte à toutes les initiatives. Après le déneigement bio, le retrait des publicités et la limitation à 30km/h, les cendriers écolo ? Vous ne sentez pas la fumisterie ? Une bonne initiative qui ancre encore un peu plus E.Piolle dans la lignée Ecologique. Poudre aux yeux ? Ne serait-ce pas mieux pour nos poumons encrassés d’obtenir ce qu’on nous avait promis : Les transports gratuits par exemple ? Mais après tout, peut être que la pollution produite par un mégot prime sur celle des auto.

Crédit image : Terracycle / Fanny Baridon

Publicités

Donnez votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s