L’après Salon du Livre ~

Bonjour à tous ! Je n’ai pas pu vous faire plaisir en me rendant au salon du livre ! Mais cette occasion me permet de vous proposer une petite offre sortie de derrière les fagots !

44495-O48I6Z.png


Pendant une semaine, jusqu’au 27 mars donc, je vous offre une livraison au prix cassé, deux euros, et j’ai eu la chance de pouvoir réaliser de petits « packages » spéciaux pour l’occasion. Ce qu’ils contiennent ? Mystère, mais j’en offre un à chaque achat cette semaine ! Pour ça, il suffit d’acheter un exemplaire sur mon site :

Et vous pouvez également lire le tout premier chapitre de Renzu sur le site Wattpad !

Bien sûr promis également,bientôt un nouveau carnet de projet et un article sur une série que je dévore en ce moment !!

La cinquième vague

531725

Je n’ai jamais été fan de cinéma, je lui reproche trop de passivité, rester une heure et demi – minimum – dans une salle surchauffée en été et glacée en hiver, ce n’est pas mon truc. Mais depuis quelque temps, j’ai redécouvert ses vertus, surtout le dimanche soir quand vous n’avez rien d’autre à faire. Alors on potasse le dernier numéro du « Petit Bulletin » à la recherche de quelque chose de « Pas prise de tête » à voir, on tombe alors sur La Cinquième vague.

Lire la suite

Five

335908

Five. J’ai été invitée à l’avant première du film par RMG, la radio pour laquelle je « Bosse ». J’ai ri. On me propose un film « FeelGood » un dimanche soir. Hahaha. J’ai re-ri. Mais bien sûr !! Je hais le dimanche parce que c’est une journée où personne ne fait rien ! Alors je saute dans mon jean, je roule dans ma veste, un peu de rouge à lèvres pour draguer l’équipe et c’est parti !

Lire la suite

Carnet de projet n°6

Graphique

1 semaine après l’annonce ? On ne chôme pas !

J’ai été un peu moins occupée sur le plan social (soirées, vernissages etc) et j’ai pu me permettre de plus me concentrer sur le projet. Je prendrai juste une semaine de vacance du 27 décembre au 3 Janvier. Je répondrai bien sûr à vos mails  ! Mais disons que je ne m’arracherai plus les yeux en faisant du design de couverture jusqu’à point d’heure.
En parlant de cette couverture ! Je tiendrai au courant mes contributeurs chéris du choix qu’ils auront à faire parmi les 3 couvertures que je donnerai ! Et aussi sur le premier projet publicitaire que je lancerai ! (Flyers, achat de publicités sur internet etc…) Parce que je leur fais totalement confiance !

Parlons aussi de ma préoccupation du moment. Oui, certes, j’ai un beau projet, mais… Car dans la vie il y a bien souvent des « mais », Mon contrat avec les Antennes de Grenoble prend fin en Janvier, et j’ai absolument besoin d’un travail, pour l’aspect pécunier, bien sûr, mais surtout pour moi, mon épanouissement personnel. J’ai besoin de bouger, de faire des choses, de stimuler mon petit lobe frontal et d’être productive.

En parlant d’être productive, il y a quelque chose qui me tient à cœur et qui est un vrai casse tête pour moi. Il me faut une plateforme sûre, attrayante et simple pour vendre Renzu. Je ne compte pas pactiser avec le diable « Amazon » et j’ai quelques réserves envers Ebay. J’ai trouvé une plateforme permettant d’avoir un site externe comme boutique et je pense opter pour ce format là. Ça peut paraître un peu confus et abstrait pour l’instant mais d’ici une semaine, les précommandes seront ouvertes je pense… J’espère !
J’en profite pour parler d’un aspect qui me tient à cœur. Je sais que c’est furieusement la mode de mettre à disposition sur internet d’une version consultable en ligne ou sur tablette du livre. Cette littérature 2.0 ne touche pas vraiment une « ancienne » comme moi. Je préfère le papier, l’odeur et le coté « collectible » du livre papier. Alors non, je ne ferais pas de version électronique du livre. Si vous avez une remarque à propos de tout ça, n’hésitez pas à m’envoyer un mail !

giphy.gif
Vous pouvez faire ça avec une tablette ? Non ? Le débat est clos.

 Pour les contributeurs, un petit plus également, je suis en train de préparer une playlist définissant l’ambiance du livre dans la plateforme 8tracks. J’espère que ça plaira !

Pour finir, je reste totalement à l’écoute de toute remarque, idée, envie de participer de votre part ! Merci encore une fois d’être là et de le rester. Bonne soirée à tous.

Carnet de projet n°5

ET VOILA ! RENZU C’EST FINI !

Oui, enfin la collecte Kisskissbankbank ! Le projet lui, ne fait que commencer !

Je sais que je n’arrête pas de le dire mais les mots me manquent ! Je suis tellement heureuse et reconnaissante de votre implication à tous ! De la famille a donné, des vieux amis que j’avais perdu de vue, des connaissances, des amis de mon père et des inconnus ont donné ! C’est incroyable ! Je n’aurais pas pu rêver mieux !

Oscar
Moi en ouvrant ma boite mail aujourd’hui !

Je suis sous le choc ! Il y a trois mois, je me lançais, non sans appréhension, dans le projet Renzu. Ca m’a demandé une bonne dose de courage pour affronter la peur de m’ouvrir comme ça, de vous exposer mon livre. Je me suis laissée un mois pour parfaire mon projet, ce site, la page, j’ai mangé du tableau excel jusqu’à en vomir avec tous les devis que je faisais et je me suis lancée !

20151203_025016.png

Même si j’espérais y arriver, je ne pensais pas  dépasser le montant fatidique d’un kopec ! Et pourtant ! Vous avez été au rendez-vous ! MERCI !

Aucune lettre, aucun mot, aucune phrase ni aucun texte ne pourrait expliquer ce que je ressens ! Vous avez fait votre part du taf ! Maintenant c’est à moi de vous prouver que vous avez bien fait de miser sur moi ! Je vais m’améliorer, chaque jour un peu plus et je vais devenir la prochaine Agatha Christie de ce siècle !

20151211_171512 (1)
Des Flyers à Grenoble ! Les avez-vous vu ?

Carnet de projet n°4

31010-NY380A

PLUS QU’UNE SEMAINE !
Apportez votre pierre à l’édifice !

Les jours suivant l’acceptation de mon projet par la communauté Kisskissbankbank, je n’ai pas osé refaire de promotion. Après tout, j’avais eu l’argent et je me sentais coupable de demander plus. Puis j’ai réfléchi.

Ce genre de projet ne se présente qu’une seule fois dans une vie et je dois en profiter. Comment porter ce projet à la réussite ? En envisageant toutes les possibilités de promotions possibles !

Promouvoir un livre, ce n’est pas comme promouvoir un objet, un vêtement ou un service, c’est assez particulier. En plus, je n’ai pas de « nom » dans le milieu, aïe…

Premièrement, je vais distribuer des livres promotionnels (donc gratuits) à certains services presse (Le Dauphiné, France bleu etc)? J’ai les adresses de pas mal de contacts dans ces domaines, c’est donc pour moi une porte d’entrée pour un peu de publicité.
Je vais imprimer des cartes postales et des marque-pages pour les contributions, il m’en restera pas mal donc pour un peu de promotion ! Le marque-page à un petit coté sympa, original, personnellement, j’adore ça ! La question est de savoir si j’appose dessus la couverture du livre ou autre chose. Si vous avez des idées, n’hésitez pas à m’envoyer un mot doux !

Hier, une amie à moi (Big up Sophie) m’a demandé si elle pouvait offrir le livre à son frère pour noël. La joie et l’émotion de voir son ouvrage ainsi offert, une grande désillusion m’a envahie. Même si je me met à faire la maquette de la couverture aujourd’hui, que la correction est faite dans la nuit et que j’envoie les fichiers à l’imprimeur aussitôt, le livre ne sera pas disponible pour le 25 décembre. Alors j’ai eu une idée ! Je vais réaliser des petits bons pour « réserver » le livre et le cadeau. En clair ? Une petite carte que je vous enverrais avant noël sur laquelle vous pourrez inscrire vos noms et qui dira, en substance, « Joyeux noël ! Je t’offre de la lecture, Renzu, le premier roman de Fanny Baridon, tu le recevra dans ta boite aux lettres en janvier ! Sois patient ! » Une jolie petite carte que vous pourrez offrir pour les fêtes, de quoi faire un petit cadeau quand même !

31010-NY380A
Aperçu de la deuxième carte

Il y aura deux types de cartes, une carte sombre, sérieuse mais pour autant festive et qui marquera le coup de vos fêtes ET une un peu plus fantaisiste qui sera axée sur le coté « cocooning » d’offrir un livre pour noël, histoire de se réchauffer en hiver !
Bien sûr, les designs sont fait par mes petites mains ! Donc n’hésitez pas à me faire des commentaires si vous les préférez comme ci ou comme ça !

En bref :

Pour tout ceux qui ont participé au projet : Je vous offre gratuitement, sans minimum de don, de vous envoyer une petite carte de cadeau pour faire patienter vos proches jusqu’à la réception du cadeau.
Pour ceux qui achètent le livre sans participer au projet : Je vous envoie par mail le fichier à imprimer pour obtenir la jolie carte.

Il faut savoir que noël est très important pour moi, c’est sûrement la période de l’année que je préfère, tout devient féérique avec ces flocons qui tombent, l’odeur de vin chaud dans la rue, les visages contrits de froid des passants. Quand votre nez commence à piquer et menace de tomber, il faut inspirer très fort cet air glacial, fermer les yeux et penser aux fêtes. Ca a l’air désuet, un peu niais, mais c’est quelque chose que je fais souvent, surtout en ce moment pour éviter le stress « Renzu », celui qui me dit « Faut que tu fasse ta pub, faut que tu appelle un tel, faut que tu fasse ta couverture, faut que tu rappelle l’imprimeur » etc. Mais c ‘est un stress incroyablement stimulant et presque, je dois le dire, agréable ! Je peux faire ce que je veux de ce projet, pour une fois, j’ai toutes les cartes en mains et je peux me faire plaisir. Par exemple, ces cartes de noël, je n’y avais jamais pensé, et l’idée me plait vraiment, j’étais totalement stimulée à l’idée de le faire et une sorte de petit pic de stress est arrivé pour crever les roues de mon vélo/voiture (ça dépends de votre fibre écologique). « Est-ce que c’est une bonne idée ? » « Ça ne va pas marcher » « C’est ridicule ». Stop. Je suis seule maître à bord sur ce projet, pour une fois. Et si je décide de faire des cartes pour offrir, je fais des cartes pour offrir. Point. Et ça m’a fait du bien. Je suis sûre que je vais fournir du travail de qualité, je fais faire tout mon possible pour et vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me motive de savoir que vous êtes derrière moi ! FIGHTING !


Récapitulatif pour obtenir une carte : 

-> Précommander le livre en faisant grossir la cagnotte sur la page du projet OU Précommandez le livre en m’envoyant un mail.

-> Envoyer un mail à l’adresse : fanny.baridon1@gmail.com en me donnant votre adresse postale, je vous enverrais ainsi une petite carte à offrir (et si vous êtes sympa, un petit sachet de thé pour le boire en lisant le livre !)


Hors Sujet : J’ai été sélectionnée pour participer à l’exposition sur l’égalité hommes / Femmes l’année prochaine. J’ai obtenu des subventions pour faire une expo-photo d’une trentaine de clichés. J’ai opté pour des instantanés, me reste plus qu’à ressentir ce que Reijiro aime dans la photo !

 

Carnet de projet N°3

Je n’en reviens pas ! J’en ai rêvé depuis toujours et maintenant c’est fait !

J’ai enfin atteint les 100% sur mon projet !!!

renzu

Quelque part je n’arrive pas à y croire, je ne réalise pas que toutes ces personnes, vous, m’ayez aidé à me financer. Je ne vous oublierais jamais, c’est une formidable aventure qui commence.

giphy (1)

Beaucoup de choses ont été bouleversées, comme je sais à présent, deux semaines avant la dead-line, que le projet est viable, je peux dès à présent me lancer dans les commandes et dans la mise en page de la couverture. Pour ceux qui m’ont aidé à financer le livre, je vous enverrais un mail pour vous demander quelle couverture vous plait le plus parmi deux ou trois essais. J’ai trouvé ce moyen, et d’autres encore, pour vous permettre de participer et quelque part, je veux revoir en chaque petite lettre de mon récit, votre beau geste. On est une famille maintenant !
J’ai confié le corpus brut à ma relectrice, elle va s’y mettre dès maintenant et comptez sur moi pour la motiver à coups de fouet ! Suit alors la maquette de la couverture, un joyeux moment qui va me rendre folle sur InDesign, logiciel de mise en page de la suite Adobe.

MAIS, la grande question se pose.
« Et maintenant ? » Le projet continue, et comme je veux aller le plus loin possible avec vous, j’ai fixé un autre objectif, à 1500 euros, qui me permettraient de pouvoir imprimer 300 exemplaires ! Wow, ça va finir par remplir tout mon appartement !
Et comme l’heure de la promotion pointe son petit nez, je suis allée prospecter chez Arthaud à Grenoble pour savoir si je pouvais déposer mon livre chez eux, s’ils acceptaient les livres en auto-édition. Et ils ont accepté ! Je dois rester en contact avec eux pour leur donner mon petit bouquin, mais ça… Ce sera dans quelques semaines !

Stay Tuned et continuez à partager !

Carnet de projet N°2

Les jours qui suivent …

20151117_232100

Et voilà ! Les jours passent et le projet avance.
J’ai pu récolter de l’argent auprès d’amis, de connaissances. C’est assez incroyable de voir qui me donne un peu d’argent, qui me fait de la promotion. Pour ça, j’ai trouvé mes contacts très réactifs.

Récemment, une personne que je ne connaissais pas m’a confié 10 euros. C’est bête, ça peut sembler n’être rien qu’un billet, mais ça a égayé ma journée, ma semaine.
Mais ce projet est éreintant à mener, j’ai passé le week end à dormir tant je ne m’étais pas épargnée ces derniers jours. Entre la recherche d’emploi et la mise à contribution de mes proches pour ce projet, je pense que j’ai plus bossé que pour un travail conventionnel ! Seulement, c’est plus enrichissant, il faut croire en ces projets, ne pas avoir peur de les présenter et si il plait à ne serait-ce qu’une personne, tout cet investissement en valait la peine.
J’ai peur pour le projet, bien sûr, parce qu’il ralentit un peu, mais après avoir épluché les pages « statistiques » de Kisskissbankbank, j’ai remarqué que c’était apparemment normal, que les derniers jours seront les plus productifs. Mais il est hors de question de me reposer sur mes lauriers ! Je suis à la fois impatiente et effrayée de cette deadline qui approche. Si jamais le projet n’aboutit pas, je pourrais au moins dire qu’il m’aura occupé !!!

Pour ce qui est de la promotion, j’ai eu l’occasion d’assister à Naturissima comme Composite présentait un film. J’ai pu voir les coulisses d’un tel événement, j’ai pu rencontrer bon nombre d’artistes et de conférenciers extrêmement intéressants.

1448468427149

Au fond de l’exposition, la galerie Space Junk faisait une exposition, pour ceux qui ne savent pas ce dont il s’agit, je vous conseille d’aller voir leur site, pour les autres, vous savez alors sans doute pourquoi c’était si incroyable de voir des artistes de rue travailler sur leurs œuvres en direct. Je pense que je resterais toujours aussi admirative du talent. J’ai déposé quelques « Flyers », de la dernière génération, à lire en PDF juste ici  ainsi que des cartes de visite.

Pour ce qui est des relations presse, j’ai envoyé une bonne tonne de mails pour proposer le livre, une fois édité, à des médias comme la radio, la TV ou la presse papier. Mon but était avant tout de toucher le public local, les acteurs de Grenoble dans un premier temps, pour étendre mes recherches par la suite.

Jeudi, je passe à la radio, je fais ma chronique mensuelle sur RMG dans Autour d’Elles, espérons que j’arriverais à caser quelques mots sur mon projet !
Dernièrement, une de mes petite stagiaire (enfin, une stagiaire à composite quoi !) m’a parlé d’un sanatorium abandonné dans les environs de Grenoble. J’espère pouvoir m’y rendre, je tire mon inspiration de ce genre de lieux, sombres, décatis, tombant en ruine et pourtant grouillant des vies de ceux qui l’ont peuplé.

BREF !

Donc je continue, ce projet est toujours aussi épanouissant et je sens que ce n’est que le début. Je m’impliquerais demain comme après demain. Pour moi, c’est le meilleur travail au monde, celui qui m’épanouis le plus. Si vous avez des idées pour de la promotion ou une petite envie de m’envoyer un mot ‘amour, n’hésitez pas à me joindre !
Fanny.baridon1@gmail.com

Stay Tuned !

Carnet de projet N°1

Premiers jours, compte rendu.

Cette semaine, j’ai eu la chance de lancer le projet KisskissBankBank de Renzu ! Voici mon tout premier carnet !


Il m’a fallu beaucoup de courage pour venir à bout de la centaine de flyers que j’ai imprimé. Pourquoi pas une impression pro ? Pour respecter mon budget pardi ! Alors ça a été atelier découpage pour moi !

Flyers

Je dois avouer que le résultat « Mon imprimante a le blues » n’est pas parfait, mais le principe reste le même : Véhiculer un propos capable de donner envie à quelqu’un de miser sur mon projet, de se procurer mon livre !

J’ai aussi imprimé, avec une meilleure machine des formats A4 comme des affiches. A part dans ma chambre, je n’ai pas encore vraiment trouvé de lieu approprié où les coller aux murs. Au moins si je ne suis pas au courant de Renzu, c’est que je suis totalement malade. C’est sûrement un bon moyen de tester ma santé mentale.

Affiche


 

D’autre part, j’ai pu assister à un « événement mondain », c’est à dire à un Vernissage. Le Vendredi soir, rendez-vous était donc donné à la galerie-appartement « Abrupt » pour l’exposition « C’est troublant » regroupant les travaux de Jean-Baptiste Martin et ceux de Line Orcière.

Le premier a travaillé au moyen de magnifiques photographies sur l’art pariétal. Etant sensibilisée par mon amour pour l’histoire et par ma colocataire, en master d’archéologie, je dois avouer que je ne partais pas en terre inconnue. Mais le dépaysement fût au rendez-vous. Une magnifique exposition dans un superbe appartement. Bien sûr, j’ai beaucoup pensé à Renzu, le personnage principal, Kuze Reijiro (Koudzé Leydjirô) étant photographe, je me suis quelque part retrouvée dans l’ambiance feutrée et artistique de mon roman. Certains tenaient un verre de vin rouge négligemment, un sourire aux lèvres, tentant d’apercevoir les artistes pour leur sauter dessus et leur dire à quel point leur travail était remarquable, d’autres déambulaient en groupe, commentant à voix basse. C’était une sorte de petite pièce de théâtre confidentielle. Le photographe attendait devant les catalogues de son travail, il les prenait pour illustrer ses commentaires quand il parlait à quelqu’un, je l’ai beaucoup observé, pensant à Reijiro. Il avait une sorte de décontraction très naturelle que ce personnage lui aurait sûrement envié.

En parallèle des photos, Line Orcière exposait ses sculptures. Est-ce que j’ai déjà évoqué sur ce site à quel point je suis fan de ses travaux ? J’avais des étoiles plein les yeux. Je l’admire comme j’admire rarement des artistes. Elle sait décrire avec ses oeuvres ce qui est pour moi, exactement l’univers de Renzu. Un huit-clos angoissant, malsain et étrangement captivant. On observe ses toiles comme on tente de se défaire d’une toile d’araignée. Captifs, on décrypte chacun des traits comme autant de fils desquels se détacher et lorsqu’enfin on arrive à rependre sa respiration, on ne peut avoir qu’une envie « Y replonger ». C’est exactement ainsi que je voyais mon roman. L’artiste s’inspire des travaux sombres de Bacon, je lui vois une petite parenté avec Arnulf Reiner également.
J’avais déjà eu l’occasion de lui parler sur Facebook, notamment pour lui demander de me créer un tatouage et lorsque je me  suis avancée pour me présenter, elle m’a reconnue immédiatement ! Nous avons pu parler de ses créations et du travail qu’elle abat actuellement pendant près de trente minutes, c’était incroyablement enrichissant ! Elle m’a proposé d’aller voir son atelier lorsqu’elle sera revenue sur Grenoble et je crois que c’est un super cadeau de noël qu’on vient de me faire ! Bref, Line Orcière en plus d’être une super artiste est également une femme géniale !

Expo
Le catalogue de l’exposition et un livret présentant le travail de Line

Et la promo là dedans me direz-vous ? A tant jouer ma groupie j’ai eu un mal fou à y penser mais j’ai laissé une bonne dizaine de Flyers à Line puis j’ai parlé avec la directrice de la Galerie (la propriétaire de l’appartement) qui m’a gentiment écouté parler de mon projet pendant une bonne dizaine de minutes et qui a évoqué une exposition l’année prochaine ayant pour thème le Japon. Je resterai en contact avec elle pour lui demander si elle a besoin d’un écrivain pour le catalogue de l’exposition. J’ai confié à ses mains expertes une autre bonne dizaine de flyers. Ca avance !


 

Je tire un bilan très positif de ces premiers jours de projet. Grâce à vous tous, j’ai pu atteindre rapidement les 13% de l’objectif. Je tiens particulièrement à remercier tous ceux qui ont misé sur moi. Mais ça ne fait que commencer !

Article – La belle France unie.

La France : Un beau pays

On nous avait déjà fait le coup pour Charlie Hebdo. Ceux qui crachaient sur le magazine étaient les premiers à déposer une gerbe de fleurs devant les locaux du journal. Peu après, on les retrouvait à la télévision, sur France 2, ou 3, ou M6, de toute façon, tout le monde en parlait. « On se révolte ! On a attaqué notre liberté ! la France est unie ! ». Voilà un beau message
Quelques six mois plus tard, après une vague de débat, l’unité et la révolte sont retombées.

Lire la suite

#Mariagehomophobe

Beau couple n'est-ce pas ?

Vive les Mariés !

Réjouissons nous réjouissons nous ! Un mariage est un événement joyeux, aujourd’hui, nous célébrons l’union de deux personnes sur la même longueur d’ondes, main dans la main dans un combat du quotidien. Nul doute que les deux s’entendent bien, ils font la paire. Réjouissons nous aujourd’hui nous célébrons le mariage homophobe de Laurent Wauquiez (Républicain assumé) et Christophe Boudot (au front très national) !

Lire la suite

The evil within – Débusquer le mal

Paie ta manucure

Pour moi, il y a deux sortes de jeux.

Les jeux complètement originaux, à son sens propre, c’est à dire qu’ils créent un style, comme par exemple GTA qui donnât les GTA-like. Et les autres. Rien de péjoratif là dedans, on peut citer de très bons jeux qui sont inspirés par d’autres, par exemple Dead Island I et II qui mélangent zombie et monde en open world, cloturé par des zones de chargement mais rappelant un GTA sous plutonium. C’est d’un jeu « like » que je vais parler aujourd’hui, ensemble, allons chercher le mal en son sein !

Lire la suite